La Foi et le Feu


Détails :

Auteur : James Swallow

Catégorie : Soeurs de Bataille

Nombre de  pages : 415

Traduction : Matthieu Le Rudullier

Paru en VF en Aout 2012 chez Black Library / Paru en VO en mars 2006 et réédité en novembre 2011

Sur le reclusiam : critique de Maestitia

Mon avis :

Bien que fan (et archifan) des Soeurs de Bataille, j’étais assez dubitatif du fait qu’il soit écrit par James Swallow… Du même auteur, j’avais beaucoup aimé La Fuite de l’Eisenstein et Némésis (respectivement tomes 4 et 13 de l’Hérésie d’Horus), mais pas du tout le diptyque Blood Angels (Deus Encarmine et Deus Sanguinius).

Le roman entre assez vite dans l’action : un groupe de Sororitas en charge de surveiller un dangereux psyker hérétique se fait décimer quand ses sbires viennent le récupérer. L’Ecclésiarchie est alors sur les dents : le psyker, Vaun, est connu pour s’en prendre directement à elle, sans compter qu’une importante manifestation religieuse doit prochainement avoir lieu sur la planète… La Soeur Miriya se met alors à sa poursuite et met tout en oeuvre pour le rattraper et lui faire subir la justice impériale qu’il mérite… Ce ne sera évidement pas aussi simple, et Miriya mettra à jour un complot qui pourrait faire basculer l’autorité impériale dans le secteur !

Le roman est découpé en deux grandes parties : une première orientée enquête, où les soeurs de bataille traquent Vaun, et une seconde plus musclée où elles doivent défendre leur vie pour ramener les informations dont elles sont porteuses.

Il est plutôt agréable à lire, même si certains reprochent le manque de rythme de la première partie. Les personnages principaux (Miriya et Verity) sont attachants et représentent 2 facettes totalement opposées des soeurs de bataille : la première est une soeur militante, formée à tuer, tandis que la seconde est une hospitalière, formée à protéger toute vie. Leur radicale opposition de style et leur nécessité de coopérer permettra à chacune de comprendre un peu mieux la voie de l’autre. Le « méchant » est assez intéressant : il ne se contente pas de « tuer pour tuer », comme il est si facile de faire. Il ne laisse rien au hasard, et toutes ses actions ont une motivation.

C’est également le premier roman ayant des soeurs de bataille pour personnages principaux, et rien que pour ça il est à lire…

A noter que la suite, parue en VO sous le titre Hammer & Anvil, paraîtra prochainement  en VF.

On en parle aussi sur Vox Ludi et sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :