La Bataille du Croc


Détails :

Auteur : Chris Wraight

Catégorie : Batailles de l’Astartes

Nombre de  pages : 509

Traduction : Sébastien Delmas

Paru en VF en mai 2012 chez Black Library / Paru en VO en juin 2011

Sur le reclusiam : critique de Maestitia

Mon avis :

Au 32ème millénaire, soit 1000 ans après le sac de Prospero, planète natale des Thousand Sons, par les Space Wolves durant l’Hérésie d’Horus, ces derniers repèrent, après une traque sans relâche, des preuves de la présence du primarque Magnus le Rouge sur Gangavav Prime. Le chapitre entier, mené par Harek Ironhelm, se prépare à déchaîner sa colère sur cette lointaine planète et finir le travail non achevé par Leman Russ. Parce qu’il émet à plusieurs reprise des doutes sur le bien fondé de l’opération, le Varl Greylock et sa compagnie se voient confier la tâche de défendre le Croc, l’imprenable forteresse fenrissienne, pendant que le reste du chapitre se couvre de gloire en exterminant l’ennemi honni.

Mais tandis que la glorieuse campagne tourne court, faute d’ennemi, le Croc se voit assiégé par la véritable légion des Thousand Sons, qui sacrifie ses cultistes par milliers pour réussir à s’implanter durablement autour de la forteresse. Il ne reste aux assiégés qu »un seul espoir : que le seul vaisseau ayant réussi à franchir le blocus parviennent à délivrer à temps son message demandant le retour du chapitre avant que les derniers défenseurs, humains ou Astartes, ne se fassent massacrer…

Un livre très intéressant à plusieurs titres. Tout d’abord, il parle des Space Wolves, chapitre dont l’influence culturelle est directement tirée des Vikings, ce qui leur donne une identité forte. Ensuite, il donne suite aux évènements décrits dans Un Millier de Fils et Prospero Brûle, les deux romans de l’Hérésie d’Horus sur l’affrontement entre ces deux légions. C’est un conflit déjà vu, mais le roman parvient à prendre un autre point de vue et est nullement répétitif. Enfin, il a lieu à une période peu couverte par les publications : le M32. Les évènements de l’héresie commencent à dater, mais n’en sont pas au point d’en être qu’une légende, comme dans les publications se passant en 40K. Certains ont vécu cette période et son encore (plus ou moins) vivants pour le raconter !

Le roman se lit très bien, il n’est pas entaché des lourdeurs que connaissent d’autres de la série. Les personnages principaux manquent un peu de charisme, mais ce spnt des Space Wolves, plutôt bruts dans leurs rapports… On peut également regretter le manque de subtilité montré par cette légion, contrastant allègrement avec ce qu’il avait pu être montré dans Prospero Brûle ! Ici, ils ont tendance à foncer tête baissé, alors qu’ils connaissent l’intelligence (et la puissance) de leur adversaire…

Néanmoins il reste pour moi sans aucun doute l’un des meilleurs romans de la série Batailles de l’Astartes parus à ce jour.

On en parle aussi sur Vox Ludi et sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :