Le Premier Hérétique


Détails :

Auteur : Aaron Dembski-Bowden

Catégorie : L’Hérésie d’Horus

Nombre de  pages : 576

Traduction : Julien Drouet

Paru en VF en septembre 2011 chez Black Library / Paru en VO en novembre 2010

Sur le reclusiam : critique de Maestitia

Mon avis :  

Comme tous les primarques, Lorgar des Word Bearers parcourt la galaxie à la conquête de mondes à ramener dans le giron de l’Impérium naissant. Mais il ajoute partout où il passe des cultes à l’Empereur. Celui-ci, voulant bannir tout obscurantisme de la galaxie, le châtie et l’humilie afin qu’il revienne dans le droit chemin, lui assignant même des Custodes – garde prétorienne de l’Empereur – à sa surveillance. Comble de l’humiliation, Roboute Guilliman, primarque des Ultramarines et loin d’être le meilleur ami de Lorgar, fait parti de la délégation de l’Empereur et assiste donc à la scène… Lorgar part alors à la recherche de divinités dignes de sa foi et mène sa légion sur un terrain dont elle ne ressortira pas indemne !

Premier roman d’Aaron Dembski-Bowden (mais non, ce n’est pas un nom si compliqué) dans la très populaire série de l’Hérésie d’Horus, et indéniablement un coup de maître. Ce roman contient tout ce qu’un bon roman doit contenir. Le personnage principal, Argel Tal, est le maître de chapitre des Serrated Sun, l’un des chapitres Word Bearers, et c’est à travers ses yeux que l’action sera contée. Il nous fera vivre de l’intérieur la déchéance (en terme de loyauté impériale) du chapitre et nous fera voir un grand les manipulations des Dieux Sombres.

La quantité de fluff présente dans cet ouvrage est incroyable, chaque chapitre apporte son lot de révélations (certains plus que d’autres, bien sûr). Il apporte des réponses à certaines questions sur l’origine des primarques, mais en apporte d’autres…

Bien qu’il ne soit pas le plus simple à aborder, et qu’il est plus que conseiller de lire un certains nombre d’autres romans de la série de l’Hérésie d’Horus avant de se lancer dans celui-ci, il ne faut absolument pas le rater !

On en parle aussi sur Vox Ludi et sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :