Vengeance Noire


Détails :

Auteur : C.Z. Dunn

Catégorie : Récits Complets

Nombre de  pages : 126

Traduction : Sylvain Clément

Paru en VF en septembre 2012 chez Black Library / Paru en VO en septembre 2012

Sur le reclusiam : pas de critique pour l’instant.

Mon avis :  

Ce roman a été publié pour la sortie de la 6ème édition des règles du jeu de figurines Warhammer 40000 et de la boîte du même nom. Cette boîte opposant les Dark Angels aux forces du Chaos, c’est tout naturellement que le roman suit le même point de vue.

C.Z. Dunn n’est pas un auteur habituel de la Black Library, mais plutôt l’éditeur. C’est également lui qui est chargé de compiler les nouvelles des recueils. C’est donc assez surprenant de le voir prendre la plume pour défendre un produit phare, là où on aurait pu penser qu’une des stars de la BL aurait été appelée…

J’ai pas pour habitude de commenter le prix, le format ou quoi que ce soit concernant les romans dont je fais la critique ici, mais il faut avouer que 17€50 le bouquin de 126 pages par un quasi-inconnu (en tant qu’auteur), ça pique un peu…

Concernant le livre lui-même, il raconte la lutte des Dark Angels, et en particuliers les membres de la 5ème compagnie menée par Balthasar (et quelques éléments de la Ravenwing, la compagnie motorisée des Dark Angels) contre les forces du Chaos du Carnage Pourpre, une force affiliée à Khorne et menée par Kranon l’Acharné, qui est à la recherche de la Gemme de Feu.

Il y a une certaine originalité dans la construction du roman, puisqu’il est une succession de très courts chapitres où le point de vue diffère à chaque fois (en revenant régulièrement sur les personnages principaux). De plus, il est écrit au présent, ce qui est plutôt rare, et donne un côté « réflexion personnelle » plus que « récit » aux choses.

Sur le fond, le livre semble être une version romancée d’un codex : explication à peine voilée des unités, des organisations, des compagnies, de certains secrets qui pourraient être tirés d’encadrés d’un livre de règle… Certaines critiques que j’ai lu de ce bouquin le décrivent comme une version romancée d’un rapport de bataille (cad du jeu de figurines). Pour moi, c’est plus codex que bataille…

Au final, ça se lit très très vite, et ça n’apporte pas forcément grand chose… A lire néanmoins, mais pas à ce prix…😉

On en parle aussi sur le Black Librarium


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :