Les Morts Oubliés


Détails :

Auteur : Graham McNeill

Catégorie : L’Hérésie d’Horus

Nombre de  pages : 541

Traduction : Julien Drouet

Paru en VF en novembre 2012 chez Black Library / Paru en VO en octobre 2011

Sur le reclusiam : critique de Maestitia

Mon avis :  

La galaxie s’embrase. Les primarques loyaux à l’Empereur se préparent à affronter le Maître de Guerre Horus et ses légions renégates sur les sables noirs d’Istvaan V. Des heures aussi sombres annoncent des événements nouveaux et encore plus terribles, et lorsque l’astropathe Kaï Zulane se retrouve dépositaire d’un secret menaçant de faire basculer l’équilibre du conflit, il lui faut prendre la fuite. Aux côtés d’une mystérieuse bande de renégats, il plonge dans les bas-fonds meurtriers de Terra elle-même, traqué tel un criminel par ceux à qui il faisait autrefois confiance. Face à la trahison, Kaï doit décider de sa propre loyauté, et si certaines vérités ne devraient pas être enterrées à jamais.

Après un décevant Délivrance Perdue, voici un nouveau tome de l’Hérésie d’Horus, mais d’un genre un peu particulier : peu de Spaces Marines, de Custodes (la garde prétorienne de l’Empereur), de Primarques… et pourtant, une histoire qui se déroule sur Terra, aux portes du Palais Impérial… On suit le destin de Kai Zulane, un Astropathe qui a servit sur un navire des Ultramarines et qui est l’un des deux seuls survivants de la catastrophe qui a submergé le vaisseau. Rapatrié à la Cité de la Vue, lieu où sont formés les Astropathes mis au service de l’Imperium, il va être mêlé malgré lui à des intrigues qui le dépasse complètement mais qui vont faire de lui l’un des êtres les plus importants de l’univers, rien de moins…

Autant le dire tout de suite, ce livre est une tuerie. Si l’Hérésie d’Horus était une fresque, Les Morts Oubliés en serait une infime section, peinte avec génie et arborant une multitude de détails. Il réussit l’exploit d’être à la fois hors de l’Hérésie et totalement intégré, se baladant autour d’éléments majeurs de l’Hérésie (Istvaan, Prospero… à ce propos, certains ont relevé une incohérence temporelle majeure, mais ça tourne au chipotage de spécialiste) ! On y apprend une multitude de choses autour de l’univers, en particulier (mais pas uniquement) sur les astropathes. Il est de fait parfois un peu compliqué à appréhender.

A. Dembski-Bowden à beau être l’auteur à la mode dans l’univers 40K, Graham McNeill nous rappelle pourquoi il est l’un des auteurs majeurs de la Black Library

On en parle aussi sur Vox Ludi et sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :