Furie Rouge


Détails :

Auteur : James Swallow

Catégorie : Blood Angels

Nombre de  pages : 415

Traduction : Billy Bécone

Paru en VF en mars 2013 chez Black Library / Paru en VO en avril 2008

Sur le reclusiam : pas de critique pour le moment

Résumé :

À la suite des événements tragiques qui ont amené les Blood Angels au bord de la guerre civile, les forces du Chapitre ont été gravement entamées. Les Blood Angels doivent agir rapidement, avant que leurs ennemis n’aient vent de leur faiblesse et ne passent à l’attaque. Poussés jusqu’au point de rupture, et submergés par les mutants qui envahissent leur planète, les Blood Angels et leurs Chapitres successeurs sauront-ils mettre leurs rivalités de côté avant qu’il ne soit trop tard ?

Mon avis :

Voilà la suite du très décrié diptyque sur les Blood Angels (Deus Encarmine / Deus Sanguinius), paru à l’époque chez Bibliothèque Interdite. L’histoire fait bien évidement suite aux évènements des premiers livres, et on y retrouve naturellement son héros, Rafen… Conséquence directe de ces évènements, le chapitre Blood Angels est exsangue  et Dante, le maître de chapitre et ses 1100 ans d’expérience , ne voit pas d’autre choix que de convoquer un conclave entre son chapitre et ses successeurs (Fleash Tearers, Angel Encarmine, Blood Swords…). Parallèlement Cactus, Apothicaire Majoris du chapitre, s’est mis en tête de cloner des Spaces Marines, tentant de réussir là où Corax lui-même avait échoué. Évidement, rien ne va se passer exactement comme prévu…

Que penser de ce livre ? Tout n’est pas mauvais, certains passages étant même intéressant (on visite même le tombeau de Sanguinius, ce qui n’est pas rien), on croise du beau monde (un certain nombre de maîtres de chapitre, Dante lui-même…), on voit un chapitre de la Première Fondation confrontée à la difficulté et les réactions diverses des chapitres successeurs… Mais malgré tout, ça a du mal à prendre. L’accumulation des catastrophes fait que Dante peut vraiment dire qu’il vit une journée de merde, mais après tout ça, bizarrement, les chapitres successeurs sont moins remontés contre les Blood Angels qu’ils ne l’étaient avant / pendant le conclave, alors qu’ils auraient toutes les raisons du monde de l’être encore plus.

Ca n’en fait pas un mauvais livre pour autant, particulièrement quand on aime les Blood Angels, mais il manque un certain souffle qui ferait de ce livre un roman indispensable…

On en parle aussi sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :