Le Pacte de Sang


Détails :

Auteur : Dan Abnett

Catégorie : Les Fantômes de Gaunt

Nombre de  pages : 320

Traduction : Alain Kalvis

Paru en VF en avril 2013 chez Black Library / Paru en VO en septembre 2010

Sur le reclusiam : critique de Drystan

Mon avis :  

Après avoir durement souffert contre les forces du Chaos lors des désastreux événements de la planète Jago, le Premier et Unique de Tanith est retiré de la ligne de front pour bénéficier d’un repos bien mérité. Mais après deux ans d’inaction sur Balhaut, les Fantômes commencent à tourner comme des lions en cage… Alors que les mauvaises habitudes s’installent et que les actes d’insubordination se multiplient, Gaunt est convoqué par les services de renseignement de la Garde. Ils ont capturé un gradé ennemi, mais les séances d’interrogatoire auxquelles ils l’ont soumis ont été vaines : l’homme refuse de parler à qui que ce soit à part Gaunt. Les informations que détient ce prisonnier sont vitales à l’effort de guerre Impérial, mais survivra-t-il assez longtemps pour les divulguer ? Alors qu’une force de soldats d’élites du Chaos se prépare à porter le coup de grâce, Gaunt se retrouve au coeur d’un jeu mortel dans lequel il ne peut faire confiance à personne, et duquel dépend l’avenir de la Croisade des Mondes de Sabbat.

Ah, les Fantômes !!! Que de temps depuis le dernier roman ! Lire un roman des Fantômes, c’est comme retrouver une famille que l’on a pas vu depuis longtemps. Il y en a toujours qu’on apprécie plus que d’autres, mais c’est toujours une certaine émotion de les retrouver.

Ce roman ne déroge pas à la règle : on est ravis de retrouver ces Fantômes ! Enfin, ceux que l’on voit ! Car ce roman est centré sur un nombre très limité de personnages, dont Gaunt…

Quand débute le roman, les Tanith sont sur Balhaut, ce qui constitue pour Gaunt un retour aux sources, puisque c’est grâce à ses actions sur cette planète 15 ans plus tôt qu’il a gagné le droit de diriger son propre régiment, et qui donnera donc lieu à la formation du Premier et Unique. Pour les autres, c’est une longue monotonie d’inaction qui s’est installée depuis les 2 ans qu’ils sont cantonnés. Certains s’entretiennent physiquement, mais d’autres se lancent dans des coups fumeux qui ne vont pas exactement se dérouler comme prévu… Mais tout ça sera perturbé par l’arrivée du Grand Ennemi en plein Balhaut…

Se basant sur une recette qu’il a déjà exploité dans Le Traître, D. Abnett livre un roman intelligent, dynamique (l’essentiel de l’action se passe sur 2 jours) et pourtant tout sauf une boucherie remplie de combats, sachant surprendre en n’étant pas un simple copier / coller. C’est aussi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur le passé de Gaunt, dans cette phase pré-Tanith. Il est intéressant de voir le régiment, et même Gaunt, confronté à la réalité de leur position vis-à-vis de l’Etat-Major : les inimités que leurs actions ont pu leur valoir, la place qui leur est accordée par la hiérarchie (bien faible, malgré leurs exploits)…

Bref, on grand bonheur de retrouver ce régiment.  A peine pourra-t-on regretter un petit côté hollywoodien de certaines scènes, où les choses arrivent pile au bon moment comme il faut…

Petite déception perso, j’avais pensé savoir ce qu’il allait se développer pour 2 personnages (Daur et Imrie), je n’ai eu juste que pour l’un des deux, et le plus facile !

On en parle aussi sur Vox Ludi et sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :