Signus Daemonicus


Détails :

Auteur : James Swallow

Catégorie : L’Hérésie d’Horus

Nombre de  pages : 512

Traduction : Julien Drouet

Paru en VF en Septembre 2013 chez Black Library / Paru en VO en Août 2012

Sur le reclusiam : critique de Priad

Mon avis :  

La guerre a atteint le secteur Signus Prime. Horus envoie les Blood Angels sur place pour affronter les terribles démons de Khorne. Mais cette décision du Maître de Guerre n’a rien d’innocent : Il espère bien tirer avantage d’un défaut dans le gene-seed des Blood Angels (et qui sera plus tard connu sous le nom de Soif Rouge), et les faire succomber aux appels du Dieu du Sang. Au coeur d’une bataille sans merci, le primarque Sanguinius doit affronter un Prince Démon, et de l’issue de ce combat dépendra l’avenir de sa Légion…

Un roman Blood Angels, c’est toujours par J. Swallow. Et c’est rarement bon (cf le diptyque Blood Angel et sa suite Furie Rouge). Mais Swallow dans l’Hérésie d’Horus, c’est bien meilleur ! Et donc au final ? Ben un peu des deux.

Après une introduction où l’on découvre un conflit que les Luna Wolves et les Blood Angels ont géré de concert face à un ennemi xenos, et où les deux Primarques de ces Légions apparaissent très proches, le roman débute par les ordres du récemment nommé Maître de Guerre Horus pour les Blood Angels, à savoir la pacification de l’amas de Signus, un système qui serait passé sous contrôle des Nephilims, les xenos de l’introduction. Tout parait donc normal, si ce n’est que les émissaires et accompagnateurs sont des Word Bearers, eux aussi officiellement toujours loyaux. D’autres observateurs, mandatés par rien de moins que Le Sigillite lui-même viendront se joindre à l’expédition, en la personne du Capitaine Couteau-Rouge et de ses hommes (des Spaces Wolves), dont un prêtre des runes, un psyker-qui-n’en-est-pas-un.

Même si on voit beaucoup Sanguinius et les hauts gradés (tels que le Premier Capitaine, le Capitaine de la Garde Sanguinienne ou le Haut Gardien, prémisce de ceux qui deviendront les Chapelains), le roman est majoritairement basé sur 2 Astartes du rang : Meros (un apothicaire) et Kano (simple Space Marine, mais ancien archiviste, avant que les Librarius ne soient dissous suite au concile de Nikaea). Tous les deux auront un rôle important à jouer.

Ce roman apporte plein de bonnes choses : bien que centré sur une seule Légion, il apporte une masse importante de fluff vis à vis d’événements connus (voire lus dans d’autres livres de la série) comme le Triomphe d’Ullanor ou le concile de Nikaea, par le biais de flashbacks, ne faisant que les aborder mais s’intégrant parfaitement aux récits des autres auteurs, il apporte (ou rappelle) beaucoup d’éléments sur l’organisation structurelle des Légions pré-hérésie (les Librarius, les Chapelains), l’emploi de surnoms des Capitaines qui deviendront des noms de chapitre par la suite… De plus, il remplit parfaitement son rôle : on doit nous parler des Blood Angels, on ne voit pratiquement que ça…

Mais… Forcément, il y a un « mais ». Tout n’est pas parfait dans ce roman. On peut noter une certaine « stupidité » d’Horus dans ses actions, que la vanité ne suffit pas à expliquer. On un mélange des genres dans les forces du Chaos pas complètement convaincant, des combats assez sommaires (avec néanmoins beaucoup de morts, on a l’impression que la Légion entière y est passée) et des personnages secondaires… qui ne servent à rien (du moins à priori, peut-être qu’il y aura des conséquences dans d’autres romans, mais j’en doute).

C’est donc bien sûr à lire, particulièrement pour les fans de l’Hérésie. Ca ne fait pas avancer l’histoire globale, mais ça situe bien les Blood Angels dans le conflit.

On en parle aussi sur Vox Ludi et sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :