La Voie de l’Incube


Détails :

Auteur : Andy Chambers

Catégorie : La Voie de l’Eldar Noir

Nombre de  pages : 416

Traduction : Vincent Jacuszin

Paru en VF en Novembre 2013 chez Black Library / Paru en VO en février 2013

Sur le reclusiam : critique de Maestitia

Mon avis :

La cité éternelle de Commorragh a été prise dans un cataclysme qui a déchiré la réalité elle-même. Alors que des atrocités sans nom se déversent dans les rues de la ville, le Seigneur Suprême Asdrubael Vect fait de son mieux pour garder les choses sous contrôle. Les Cabales se tournent les unes contre les autres, et les Archons font de même, alors que la ville est ravagée par des flammes venues tout droit de l’enfer. Le seul a pouvoir sauver Commorragh est un Incube déchu, accusé à tors d’avoir causé le cataclysme. Ses efforts pour restaurer son honneur sauveront la Cité Crépusculaire, ou la plongeront à jamais dans les ténèbres de Warp.

Voici donc la suite du très bon « Voie du Renégat« . Aucun temps mort, ce deuxième tome reprend exactement là où s’arrête le premier : la disjonction annoncée est en cours, et celle-ci affectera les différents protagonistes. On retrouve bien sûr le Voïvode Yllithian et ses machinations politiques, le tourmenteur Bellathonis et l’incube Morr qui, ayant tué son Voïvode (certes possédé), se contraint a expier sa faute au temple d’Ahra (le temps des Incubes), accompagné par l’arlequin Bariolé, qui poursuit lui-même ses propres buts.

Je suis assez partagé sur ce roman. D’un côté, il est plutôt bon, il y a un certain humour entre les personnages ou dans leurs attitudes, limites caricaturales (qui a dit Xagor ? Qui d’ailleurs fait un peut penser aux « Igor » de Pratchett), le peu de combat est largement compensé par une action omniprésente… et en plus on y apprends plein de choses (les différences entre les types d’eldars et leurs relations, la légende d’Ahra et la formation des Incubes…). Bref il y a de tout.

Mais il y a un mais : ce roman à le défaut de ces qualités. C’est une suite, et en tant que tel, y’a pas vraiment de liant. Chaque « arc » se suffit à lui-même et ne rencontre, à part de très rares exceptions, pas les autres. Et du coup, ça nuit énormément à la cohérence et ça ne ressemble finalement qu’à une suite d’événements. C’est évidement le problème de toute suite, mais c’est assez criant dans celle-ci. Les quelques intrigues secondaires ne font que renforcer ce sentiment car aucune ne se termine réellement. Du coup, pour ma part, je l’ai trouvé presque un peu longuet, malgré le rythme soutenu…

Ce qui ne m’empêchera pas de lire avec plaisir le troisième et dernier tome (sorti uniquement en VO pour le moment sous le titre « Path of the Archon« ). Sans l’avoir (encore) lu, j’espère qu’il s’axera plus sur les intrigues entre Voïvodes.

On en parle aussi sur Vox Ludi et sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :