La Mort d’Integrity


Détails :

Auteur : Guy Haley

Catégorie : Batailles de l’Astartes

Nombre de  pages : 416

Paru en VF en janvier 2014 chez Black Library / Paru en VO en août 2013

Sur le reclusiam : critique de Priad

Mon avis :

Après avoir traqué un essaim de genestealers à travers tout le secteur, le Maître de Chapitre Caedis, des Blood Drinkers, est contraint de demander le support de ses alliés des Novamarines pour détruire le space hulk « La Mort d’Integrity », à bord duquel se sont réfugiés les terribles aliens. Mais avant que les Space Marines n’aient eut l’occasion de faire feu, ils se voient confiés une mission secrète par l’Adeptus Mechanicus. Une fois à bord du vaisseau maudit, et avec des ennemis prêts à lui sauter à la gorge au moindre faux pas, Caedis devra faire un choix entre une victoire glorieuse et la damnation éternelle qui guette en permanence tous les fils de Sanguinius.

Un Space Hulk bourré de genestealers qui apparaît dans l’espace réel, deux chapitres de Space Marines en armure Terminator pour aller le purger… Tout est réuni pour faire de ce roman quelque chose d’un classicisme ennuyeux… Mais par chance, l’auteur va plus loin en nous proposant, outre les obligatoires passages qui pourraient n’être que la description d’une partie de Space Hulk, de quoi étayer l’histoire des protagonistes.

Il est donc question des Blood Drinkers et des Novamarines qui, bien qu’issus de chapitres différents (Blood Angels et Ultramarines) et possédant des traditions différentes, se trouveront à collaborer plutôt efficacement. D’autant mieux qu’une troisième faction va débarquer comme un chien dans un jeu de quilles et remettre en cause le plan d’action prévu par les deux chapitres : l’Adeptus Mechanicus, sous mandat des Hauts Seigneurs de Terra.

Comme on peut s’y attendre, l’objectif premier du Mechanicum est de mettre la main sur un maximum de reliques, il n’est donc pas question de purement et simplement détruire le Space Hulk. Les deux chapitres de Space Marines sont bien conscients que l’Adeptus Mechanicus leur cache leurs véritables motivations. Mais leur sens de l’honneur leur fera collaborer avec leurs alliés.

L’autre bonne surprise concerne les Blood Drinkers. Plutôt en retrait lors des opérations militaires, il va être question de leurs rites, de leurs traditions et de leur relation à la malédiction qui frappe tous les fils de Sanguinius, leur manière de combattre leur affliction. Le tout alors qu’ils sont engagés dans un conflit…

La fin est sans réelle surprise, mais je crois que le but n’est pas vraiment là. Les relations entre chapitre étant pour une fois plutôt cordiales, ici c’est leur relation avec le Mechanicum qui est primordiale, et particulièrement la relation qu’entretiennent ces derniers avec leurs alliés Space Marines.

On en parle aussi sur Vox Ludi et sur le Black Librarium.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :